Retour Accueil

m.besancon.fr

Dépôts sauvages : du théâtre de rue pour sensibiliser

du 22/10/2017 au 30/11/2017


Le dépôt sauvage : l’ennemi public



Depuis quelques années le nombre de dépôts sauvages ne cesse d’augmenter (passant de 1 300 dépôts annuels recensés à 7 500 5 ans plus tard). La Ville de Besançon se mobilise pour lutter contre ce fléau.

Vous avez peut-être été témoin de scènes peu banales durant ces derniers jours au centre-ville... La Ville de Besançon a mis en place une opération originale pour lutter contre un problème récurrent : les dépôts sauvages. Deux comédiens ont endossé respectivement le rôle d’un agent de la voirie-propreté et d’une riveraine jouant la mauvaise élève.  Plusieurs vidéos en caméra-cachée ont été tournées au centre-ville de Besançon et diffusées sur les réseaux sociaux. Le but ? Permettre au public une prise de conscience du problème en le rendant directement témoin des incivilités et parfois même acteur, le temps d’une séquence. Samedi 14 octobre, les comédiens sont retournés piéger la foule en se glissant au c½ur de la braderie d’automne.

depot en augmentationPour mémoire, depuis quelques années le nombre de dépôts sauvages ne cesse d’augmenter (passant de 1 300 dépôts annuels recensés à 7 500 5 ans plus tard).

Tout objet, de quelque nature que ce soit, posé sur les trottoirs, même au pied des points d’apports volontaires, n’a jamais été admis et souille le paysage des bisontins.

Que nous soyons un particulier ou une entreprise, chacun d’entre nous, en tant que producteur de déchets, a l’obligation et la responsabilité d’assurer leur élimination dans les règles prévues par la loi et la collectivité.

Ce que dit la loi :

Les services techniques en charge de la propreté de la Ville n’ont pas vocation à ramasser les déchets encombrants, ni ceux déposés en toute conscience sur les trottoirs. Le dépôt d’objets en tout genre (sacs d’ordures, meubles, électroménagers, déchets recyclables) sur le domaine public (trottoir ou au pied des points d’apports volontaires) est strictement interdit et verbalisable.

Que nous soyons un particulier ou une entreprise, chacun d’entre nous, en tant que producteur de déchets, a l’obligation et la responsabilité d’assurer leur élimination dans les règles prévues par la loi et la collectivité.

le saviez-vous ?

Des solutions existent !

Vous trouverez toutes les informations utiles pour bien gérer vos déchets sur les sites  www.grandbesancon.fr et sur  www.sybert.fr :

Retour AccueilA propos